WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conduite du changement en entreprise: le rôle des ressources humaines

( Télécharger le fichier original )
par Vincent Bourdarias
Institut de Gestion Sociale - Master 2 Resources Humaines 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.4 Les Résistances

On peut classer celles-ci en trois groupes suivant qu'elles proviennent d'un mouvement collectif, individuel ou en tenant compte des causes structurelles ( ou conjoncturelles)

1.4.1 les résistances collectives

Ce sont successivement les normes, les rites et les idées préconçues au sein d'un système de valeurs.

a. les normes:

Par normes, on entend les règles qui régissent la pensée que l'on tire d'une culture d'entreprise ou personnelles. Elles établissent dans un cadre entrepreneurial un sentiment d'appartenance qui prévaut sur ce que l'on ressent à propos de changements dans l'entreprise. Elles établissent un cadre pour la pensée et constituent un obstacle au changement si elles sont contraires à celle-ci.

b. les rites:

Par rites, il s'agit dans un environnement purement humain des valeurs personnelles et culturelles qui s'opposent aux mouvements extérieurs dès lors que ces mouvements sortent du cadre de référence.

c. les idées préconçues:

Enfin, les idées préconçues sont un mélange des normes et rites qui constituent une barrière qui rejette toute idée de changement dès lors que l'on n'arrive pas à les recevoir.

Cet ensemble établit une échelle de calcul de manière à déterminer le bien fondé ou non, les souhaits tant au niveau des attitudes , comportements, solutions recherchées, contraintes ressenties. Les résistances collectives sont intangibles dès lors qu'elles sont ressenties par un nombre de salariés qui portent un sentiment d'incompréhension vis-à-vis de mesures qui les touchent globalement.

1.4.2 Les résistances individuelles

Le changement est révélateur d'angoisse pour chaque membre de l'organisation aussi bien que sur le plan collectif.

Le changement représente:

a. la rupture:

Celle-ci peut contribuer à la perte de repères tant dans l'espace que dans le temps ou dans le système relationnel et comportemental d'une entreprise. Un salarié dans son for intérieur, outre les idées apportées par le groupe, a une pensée unique qui l'amène au constat que sa situation personnelle peut être compromise ou revue à la baisse par une nouvelle organisation.

b. le retour sur soi:

un salarié se remet en cause sur ses capacités et ses compétences acquises. C'est aussi un réel enjeu et peut constituer un frein à la mise en place d'une nouvelle organisation. En effet, le salarié peut douter de lui-même quant à sa capacité à s'intégrer dans un nouveau dispositif.

Enfin, si l'on additionne les résistances collectives et individuelles, un certain nombre qui ne dépend pas du personnel de l'entreprise, il en existe d'autres qui sont innérentes à la structure.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net