WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conduite du changement en entreprise: le rôle des ressources humaines

( Télécharger le fichier original )
par Vincent Bourdarias
Institut de Gestion Sociale - Master 2 Resources Humaines 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.4.3 les causes liées à la conjoncture et à la structure

Elles revêtent trois formes qui sont intrinsèques au fonctionnement des entreprises

a. les conditions de travail:

Lorsque celles-ci sont appelées à être modifiées à différents stades, elles forment un barrage à la mise en place d'une nouvelle organisation. En effet, la conduite de changement dans son application doit donner des solutions en fonction des lois du Code du Travail, certaines situations de travail peuvent être flexibles mais la majorité doit répondre à des conditions d'horaires, de sécurité, d'adaptation au poste de travail par la formation, d'effectifs et de rémunération, entre autres.

b. le fonctionnement organisationnel:

Les entreprises possèdent un fonctionnement modal suivant la nature de l'organisation primaire, une souplesse de ce système doit pouvoir être mise en place en cas de besoin.

Par exemple, une structure de type matricielle, c'est-à-dire par produit ou type de services, doit pouvoir supporter un changement d'organisation. Le regroupement de production de plusieurs gammes de produits en une seule a pour conséquence une flexibilisation de l'outil de travail constitué d'une part des salariés mais aussi du mode organisationnel de l'entreprise qui est leur cadre de travail.

c. le climat social de l'entreprise:

La plupart des employés entreprises de plus de dix salariés en France a la faculté d'être représentée par des délégués du personnel, un comité d'entreprise pour les structures à partir de 50 salariés et d'autres formations en fonction du nombre de salariés.

En fonction des évènements qui se déroulent dans l'entreprise, salariés et IRP, conjointement, sont consultés ou donnent d'eux-mêmes un avis sur la gestion d'une entreprise concernant l'avenir de celle-ci, les conditions de travail et l'organisation en fonction de son développement économique.

Ses représentants sociaux sont à même de favoriser ou d'infléchir certaines décisions relevant d'une nouvelle organisation si elle remet en cause le devenir de l'outil de travail, des collaborateurs ou les résultats dans leur globalité.

Le fait que la direction engage une réorganisation, une conduite de changement doit être menée en fonction du climat social favorable ou non d'une entreprise. Par exemple, la délocalisation dans un autre pays d'une production a besoin d'être argumentée par les acteurs du changement et ne pas affecter la présente organisation, au prix de négociations difficiles entre direction et salariés via les IRP.

Après avoir défini en théorie et en détail en quoi consiste dans un environnement donné une conduite de changement au sein d'une entreprise, nous allons voir en l'illustrant d'exemples et d'écrits issus d'une recherche documentaire, comment la mettre en oeuvre et la gérer.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net